Après 400km de route, nous sommes arrivés sur la Great Ocean Road. C’était la deuxième fois en un mois d’intervalle que nous étions dans le même coin. Nous avions un soi disant job dans un cadre plutôt pas mal. Le patron du ramassage de châtaigne (chestnuts picking) nous avait donné rendez-vous dans un camping.

Lorsque nous sommes arrivés il y avait d’autres backpackers, allemand, italien, belge et anglais.

Une fois les présentations faites, nous sommes passés à la partie administrative et là nous n’étions pas sur la même longueur d’onde. En fin de compte ce n’était pas un job mais du Wwoofing.

Qu’est-ce que le Wwoofing ?

En échange de quelques heures d’aide journalière dans une famille, le wwoofer (personne qui fait du wwoofing) est hébergé et nourri dans cette famille.

Le wwoofing fonctionne pour le second visa. Je vais vous expliquer ce qu’est le second visa et comment peut-on l’obtenir.

Au cours d’un premier visa travail vacances (working holiday visa), lorsque nous travaillons dans les fermes, ou lorsque nous faisons du Wwoofing ou du HelpX (nouvelle loi en vigueur pour cette année pour ces deux derniers) le nombre de jours travaillés compte pour le second visa. Pour l’obtenir il faut avoir effectué 88 jours lors de son premier visa.

Si beaucoup de monde (comme nous) veulent travailler dans les fermes (picking, packing) c’est en majorité pour ça, pour essayer d’obtenir ce second visa.

Ici comme c’était du Wwoofing, le patron nous a expliqué que lorsqu’on faisait 4h de travail par jour ça comptait pour 1 jour de second visa et si nous faisions 8h par jour ca comptait pour 2 jours. C’est au bon vouloir du patron. Ouf, enfin une bonne nouvelle. A ce moment-là, il devait nous manquer une vingtaine de jours sur nos feuilles du second visa.

Le second visa offre l’opportunité de faire une deuxième année en Australie, un an c’est rapide pour découvrir le pays dans son ensemble lorsqu’on travaille à côté. Nous pensons faire notre deuxième année dans quelques années, pas directement après celle-là.

Notre emplacement de camping avec vue

Notre emplacement de camping avec vue

Le camping

Le camping

Bref, à la base c’était pour aider notre boss à faire de la cueillette de châtaigne et il nous a précisé en voyant nos têtes dépitées qu’on pourrait aménager nos horaires dans la journée pour chercher un travail à côté. On s’est dit maintenant que nous sommes là autant rester, nous n’avions rien à perdre et c’était toujours une nouvelle expérience. Pour les sous, ça attendrait un peu …

C’est vrai que le cadre était plutôt sympa, nous étions dans un camping sur la Great Ocean Road avec vue sur la mer. Notre boss tenait un camping avec son employée et avait également des parcelles de terrain avec des châtaigniers.

Nous étions 4 wwoofers au début, les personnes arrivées avant nous étaient là que depuis peu, ils dormaient dans des caravanes dans le camping.

Le premier jour, nous avons fait du nettoyage et les gars ont fait du bricolage.

Le deuxième jour, nous sommes partis dans les hauteurs des montagnes pour voir à quoi ressemblaient les châtaigniers. Un nouveau backpacker belge s’est joint à notre groupe. En fin de compte ce n’était pas encore la saison pour ramasser les châtaignes (?!?), je n’y comprenais plus rien. Nous avons donc nettoyé le champ qui était plein de branches coupées.

Nous avons passé toute la matinée là-bas. Après le lunch, nous avons eu une petite heure pour aller surfer (le camping avait le matériel nécessaire) et nous sommes retournés travailler quelques heures dans le camping (nettoyage, bricolage, jardinage, etc..).

Les repas étaient préparés par nous, backpackers, le boss n’avait qu’à poser les pieds sous la table (j’exagère mais c’était presque ça).

Le lendemain nous avons jardiné et tondu dans le camping. Les gars ont fait du bricolage, réparé des engins et nous, nous avons passé la tondeuse et la débroussailleuse. Je n’avais jamais fait ça de ma vie, vous n’imaginiez pas le bonheur que ça a été pour moi de faire ça. Bon, au moins maintenant je pourrais dire que je sais le faire.

Et dans la journée je reçois un message d’une copine qui me dit qu’elle est à 200km de là où nous sommes et qu’elle et son copain sont en panne.

Le soir même nous décidions de partir le lendemain pour les rejoindre. Le belge partait également le même jour que nous.

Ce n’était pas un travail pour nous, le boss était très spécial, aucune reconnaissance, toujours à critiquer ce qu’on faisait et puis les promesses de trouver un emploi à coté inexistantes car nous faisions pas mal d’heures par jour. Bref, il a eu un élan de générosité en nous signant 4 jours pour notre second visa au lieu de 3 (parce qu’on avait fait du bon boulot, ahah la blague).

Libérés, délivrés !!

Nous sommes arrivés le lendemain à Portland, nous sommes restés deux jours avec Joannie et Simon. Nous avons profité pour faire un gros ménage dans notre van car Joannie et Simon devait eux vider leur voiture pour mettre leur affaire dans une nouvelle voiture. Mais avant d’arriver là, nous nous sommes arrêtés sur le Great Ocean Road pour revisiter les endroits que nous avions adoré la première fois (12 apôtres, les koalas à Cap Otway, etc..).

Cap Otway

Cap Otway

Wwoofing + Renmark + Murray River
Les 12 apotres

Les 12 apotres

La Great Ocean Road

La Great Ocean Road

Wwoofing + Renmark + Murray River
La Great Ocean Road

La Great Ocean Road

Gros rangement du van

Gros rangement du van

Wwoofing + Renmark + Murray River
Joannie

Joannie

Wwoofing + Renmark + Murray River
Wwoofing + Renmark + Murray River

Ensuite, nous avons repris la route pour essayer de trouver un VRAI boulot cette fois ci. Nous avons décidé de retourner dans le South Australia. Une fois arrivée à Renmark, nous nous sommes arrêtés dans une agence d’interim et tout de suite ils nous ont donné un numéro pour travailler dans les vignes. Nous avons contacté la personne en question, nous commencions le lendemain à 8h. Plutôt cool, nous n’avions pas eu à chercher beaucoup.

Une fois le boulot trouvé, nous nous sommes mis à la recherche d’un endroit pour dormir et d’une douche. Nous n’avons rien trouvé, nous avons tourné pendant pas mal de temps et nous nous sommes en fin de compte enfoncés dans le bush pour trouver un endroit pour dormir et pour prendre notre douche en pleine nature (difficile pour certain et easy pour certaine… on se demande qui est la princesse ^^). Nous sommes tombés sur un endroit magnifique avec la Murray River juste à côté. La Murray River est le cinquième plus grand fleuve du monde.

Bref nous étions plutôt bien, il n’y avait personne, juste une énorme plaine.

Le lendemain, nous nous sommes réveillés avec un sublime lever de soleil puis nous sommes partis travailler.

Arrivée sur le champ, lorsque nous avons vu les boxes dans lesquelles nous allions mettre le raisin nous avons compris qu’on allait encore se faire exploiter. En effet, une boxe était payée 1,50$. Nous arrivons difficilement à faire du 150$ à deux par jour en travaillant de 7h à 15h. Des fois on ne prenait pas de pauses le matin, mais on prenait une demi-heure pour manger à 13h.

Nous avons travaillé que 6 jours, puis après nous avons eu 5 day off, nous avons donc décidé à ce moment-là de partir, mais nous devions attendre la paie qui ne pouvait pas tomber avant. Nous perdions notre temps à rester sans bosser mais nous n’avions pas le choix (pas faute d’avoir insisté). Nous avons dû attendre 5 jours pour obtenir notre paie. Bref, une vraie belle arnaque et si nous voulions que les jours travaillés comptent pour le second visa, notre manager (femme) enlevait 30% des 1,50£ par boxes ramassées ?! Aberration totale. Quand on voit comment Jon et moi on s’est cassé le *** a ramasser ces raisins sans prendre de pause de 7h à 13h pour être en fin de compte payés une misère. Ça va de soi que nous n’avons pas demandé nos jours du second visa pour ce misérable boulot.

Entre temps nous avions rencontré au boulot un couple de français qui dormait dans un endroit où il y avait énormément de backpackers, nous avons donc changé de campement. Nous étions encore près de la Murray River, plutôt bien situés. Nous allions à l’agence d’intérim quasi tous les jours demander s’il y avait du boulot. Il n’y avait rien, ils nous ont quand même proposé de passer un test gratuit sur les règles de sécurité et d’hygiène pour ramasser des fruits (c’est un plus pour certain fermiers si nous avons ça).

Pendant ces 5 jours, nous avons pris le temps de visiter la ville et ces alentours. Nous sommes allés voir les opposums qui montrent leur nez à la tombée de la nuit. Le blog fut également créé à ce moment-là. J’en parlais depuis longtemps mais je n’avais jamais eu le temps d’en faire un, c’était la bonne occasion. Sur la route, nous nous sommes mis à chercher un nom original de blog. Jon en avait trouvé un chouette « FallaitOzer » mais il était déjà pris, du coup nous avons opté pour ozervoyager. Ozer car Oz est l’abréviation d’Australie.

Et nous avons été visiter les cliffs (falaises) le long de la Murray River et sommes partis à une trentaine de bornes de là près d’un lac, le lake Bonney. Nous avons diné face au lac avec un coucher de soleil magnifique devant nous. Le lendemain grand ciel bleu et de magnifiques perruches dans les arbres. Par la suite, nous avons repris la route direction Renmark pour récupérer notre paie.

Renmark

Renmark

La Murray River

La Murray River

Awesome sunrise

Awesome sunrise

Wwoofing + Renmark + Murray River
Wwoofing + Renmark + Murray River
Renmark

Renmark

Renmark

Renmark

Grape picking

Grape picking

Petit dej' au milieu de rien

Petit dej' au milieu de rien

La Murray River

La Murray River

Wwoofing + Renmark + Murray River
Wwoofing + Renmark + Murray River
Camp de "manouche"

Camp de "manouche"

Les falaises le long de la Murray River

Les falaises le long de la Murray River

La Murray River

La Murray River

Wwoofing + Renmark + Murray River
Wwoofing + Renmark + Murray River
Wwoofing + Renmark + Murray River
Lake Bonney

Lake Bonney

Wwoofing + Renmark + Murray River
Amazing sunset

Amazing sunset

Sunset

Sunset

Lake Bonney

Lake Bonney

Lake Bonney

Lake Bonney

Wwoofing + Renmark + Murray River
Opposums à Renmark

Opposums à Renmark

Nous repartions en mode Road Trip again and again pour notre plus grand plaisir, tout en essayant de trouver un boulot sur la route of course.

Wwoofing + Renmark + Murray River
Retour à l'accueil